Bénin-« À Emmanuel Macron »:

HomeActualitéPolitique

Bénin-« À Emmanuel Macron »:

" Iréné Agossa révèle le vrai problème de la démocratie béninoise." Emmanuel Macron est arrivé à Cotonou dans la soirée du mardi 26 Juillet 202

Bénin-Education : « La Fondation Vie pour Tous » offre plusieurs ouvrages au département d’Espagnol de l’Université de Parakou
Benin-Premier Synode Biennal de l’Église Protestante Méthodiste:
Bénin-Lutte contre le coronavirus

« 

Iréné Agossa révèle le vrai problème de la démocratie béninoise. »

Emmanuel Macron est arrivé à Cotonou dans la soirée du mardi 26 Juillet 2022, dans le cadre de sa première tournée en Afrique après sa réélection. Il sera reçu au palais de la Marina dans la matinée de ce mercredi par le Président Talon.

S’il y a un sujet qui sera au menu des échanges entre Talon et Macron, c’est bien évidemment la question des dysfonctionnements du processus démocratique au Bénin, les contradictions internes au plan politique et les élections législatives de 2023 qui doivent consacrer la fin du parlement monocolore.
À ce propos, le Président de RLC précise que le véritable problème au plan politique est le conflit entre anciens présidents et président en fonction. Celà se résume aux problèmes personnels entre l’ancien Président Boni Yayi et son successeur. « Nous n’avons aucun problème de débat idéologique. Nous avons un problème d’appartenance au camp de Boni Yayi ou de Talon. C’est une bipolarisation liée à des personnes. Du coup nous avons des institutions faibles et des personnes qui sont plus importantes. Nous aimerons que par votre biais le Président Macron soit informé. » a fait savoir l’opposant au régime de Patrice Talon.
Et parlant des exilés et prisonniers politiques, le Président de RLC ne se fait pas d’illusion et oriente le Président Français. « Pour que le problème des exilés et des prisonniers politiques soit réglé, il n’a qu’à régler le problème entre le Président Boni Yayi et le Président Talon. C’est pourquoi nous soutenons le cadre de concertation des anciens présidents pour qu’ils puissent régler certains problèmes comme celui des exilés politiques et autres. Nous souhaitons que le Président Macron revoit les choses dans ce sens. »
Pour Iréné Agossa il ne fait aucun doute que le problème politique au Bénin est intimement lié à la personnalisation du débat politique. Il répète : « C’est le conflit entre le Président Talon et l’ancien Président Boni Yayi qui nous cré des problèmes dans notre processus démocratique. » Et il l’affirme clairement : « Si les gens sont en prison, c’est à cause de Boni Yayi. Si les gens n’ont pas le courage de le dire. C’est à cause de ce conflit qu’ils sont en prison. Donc ils n’ont qu’à régler le conflit pour que les gens viennent. Pour d’autres qui sont en exil, c’est parce qu’ils avaient soutenu entre temps le Président Talon et ils ne se sont plus entendu. Donc c’est toujours alors avec le Président Talon que ça peut être réglé. Et nous qui sommes de l’opposition mais pas de Boni Yayi, nous comprenons mieux la situation et nous pouvons débattre des questions de vison avec les autres. »
Mais débattre de la vision des partis aujourd’hui est difficile voir impossible car ce problème de personnalition du débat politique demeure. « Et c’est pour cette raison que nous nous sommes nés pour finir avec ce problème de personnalition qui continue de créer des problèmes à notre démocratie. » a conclut le Président du parti RLC au micro de TVC.

COMMENTS

WORDPRESS: 1
  • comment-avatar
    Vitègni Arthus 2 mois ago

    Le président Macron n’aura qu’à jouer le rôle de médiateur entre le président Talon et l’ancien président Yayi pour que la paix revienne au Benin. Car ce sont ces deux personnalités qui sont la base des conflits actuels dans notre pays .

DISQUS: