Benin-Gouvernance Locale:

0
7

Une séance d’explication de l’arrêté préfectoral n° 12/002/PDZ/SGD/SA portant interdiction de la consommation de la chicha dans les lieux publics dans le département du Zou a réuni vendredi à la préfecture d’Abomey, responsables et tenanciers des bars, restaurants, boîtes de nuit, hôtels, les agents de sécurité publique et les maires autour de l’autorité préfectorale, pour une séance d’explication au cours de laquelle les éventuels contrevenants à cette décision sont mis en garde.

En présentant la situation liée à la consommation de la chicha, de ses dérivés et assimilés dans le Zou, Firmin Kouton a fait savoir que le phénomène s’observe de manière accrue dans le département et plus particulièrement dans les villes de Bohicon et d’Abomey, d’où la nécessité de prendre des mesures d’ordre public pour assurer la quiétude et la protection civile des citoyens. Dans ses prérogatives de police administrative, M. Kouton dit se réjouir de l’existence de la loi N° 2017/27, relative à la production, au conditionnement, à l’étiquetage, à la vente et à l’usage du tabac et ses dérivés et assimilés en République du Bénin.
Il a expliqué les dispositions de la loi, ce que l’on est en droit de définir par « espaces publics », et les sanctions auxquelles s’expose tout contrevenant à ces dispositions.
L’article 26 de la loi, cité par le préfet stipule que « L’exploitant ou le responsable des lieux censés être non-fumeurs est tenu de prendre toutes les dispositions pour faire respecter l’interdiction de fumer, y compris l’apposition de façon visible et claire de la signalétique définie par acte réglementaire, sous peine d’une amende de 50 mille à 300 mille F CFA ».
A cette séance, des communications ont été développées, sur les effets nuisibles du tabac sur la santé, et les dispositions légales de lutte contre le phénomène.
La police républicaine et les structures déconcentrées en charge de la santé, de l’environnement et des réceptifs hôteliers sont instruits à mettre en application cette décision dans les lieux publics et lieux de manifestations publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici