Conseil des droits de l’homme:

0
7

Le Conseil des droits de l’homme a élu à sa tête l’ambassadeur Nazhat Shameem Khan, Représentante permanente des Fidji auprès de l’office des Nations Unies à Genève, pour l’année 2021. Pour la première fois de son histoire, les 47 membres n’ont pu se mettre d’accord et ont dû voter pour désigner son Président.

L’ambassadeur Khan a été élue à l’issue d’un vote à bulletin secret des 47 membres du Conseil des Droits de l’Homme (Cdh), vendredi 15 janvier, dans la Salle des Assemblées du Palais des Nations de Genève. La représentante des Fidji présidera le 15e cycle annuel du Conseil qui se tiendra jusqu’à la fin de l’année 2021. Elle succède à l’ambassadrice Elisabeth Tichy-Fisslberger, Représentante permanente de l’Autriche, qui a présidé le Cdh en 2020.

Première historique

L’élection à la présidence du Cdh est généralement déterminée par un consensus entre Etats membres avant le début d’un cycle annuel. Chaque année, le candidat sélectionné est issu de régions différentes du monde pour assurer une rotation géographique de la présidence. Mais pour 2021, les membres de la région Asie-Pacifique, dont le tour était venu pour assurer la présidence du Conseil, n’ont pas réussi à s’entendre sur un candidat commun au mois de décembre 2020.

Deux autres candidats
Deux autres pays de la région Asie-Pacifique briguaient la présidence du Cdh. Le Bahreïn représenté par l’ambassadeur Yusuf Abdulkarim Bucheeri, et l’Ouzbékistan par son Ambassadeur Ulugbek Lapasov. A l’issue du vote à bulletin secret, les Fidji ont obtenu 29 voix, devant le Bahreïn (14 voix) et l’Ouzbékistan (quatre voix). Selon le règlement intérieur, le candidat ayant reçu le plus grand nombre de voix est déclaré élu Président du Conseil des droits de l’homme.

Vice-présidents

Les Ambassadeurs Keva Lorraine Bain des Bahamas, Ali Ibn Abi Talib Abdelrahman Mahmoud du Soudan et Monique T.G. van Daalen des Pays-Bas, ont été élus le 16 décembre vice-présidents du Conseil, pour siéger au Bureau du Conseil pour l’année en cours. L’élection du quatrième vice-président, issu de l’Europe de l’Est, aura lieu à la fin de négociations au sein du groupe.

1re femme juge de la Haute Cour des Fidji
L’Ambassadeur Nazhat Shameem Khan est représentante permanente des Fidji auprès de l’Onug depuis 2014. Elle s’occupait de la formation des juges fidjiens sur les droits de l’homme, la détermination de la peine et la justice pénale, avant sa nomination à Genève. Pendant 16 ans elle a occupé la fonction de procureure aux Fidji et, pendant ce temps, a été nommée Directrice des poursuites pénales des Fidji en 1994.
En 1999, elle a été nommée première femme juge de la Haute Cour des Fidji. Nazhat Khan est née en 1960 aux Fidji. Elle est titulaire d’une maîtrise en droit de l’Université de Cambridge et d’une maîtrise en philosophie et en criminologie de l’Université de Cambridge.
La 46e session du Conseil des droits de l’homme se tiendra du 22 février au 19 mars 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici