Deuxième du Bénin au BAC C, Joachim KPONOU, candidat du CEG UNITÉ était le 1er: l’utilité de la matière facultative

0
14


(Le Directeur Antoine ZOSSOU du CEG Unité à Porto-Novo, se dit fier de son élève et s’engage à œuvrer pour l’excellence)
Les différents examens de fin d’année se sont déroulés dans des conditions toutes particulières cette année à cause du Coronavirus qui a nécessité un mois de confinement. Ceci n’a pas conduit certains candidats à la paresse. C’est le cas de Joachim KPONOU, élève en terminal C et candidat au BAC C session de juillet 2020. Le jeune homme né le 27 juillet 2004 a passé cet examen avec la mention très bien et une moyenne de dix huit virgule treize sur vingt ( 18,13/20) occupant ainsi la deuxième place sur le plan national au BAC C. Avec une note 20 en Anglais et en Mathématique et 19 en Physique Chimie, Joachim KPONOU a pu réunir une moyenne de 18,23/20 à la phase écrite faisant de lui le 1er du Bénin pour cette phase. Il était suivi d’un candidat du Mono qui a réuni 17,90.

Que s’est t’il passé pour qu’il revienne au 2e rang?
Joachim KPONOU avec ses 16/20 à l’oral d’EPS au même titre que son poursuivant direct n’avait pas entre temps choisi une matière facultative. Il a été ainsi dépassé dans le classement par son poursuivant qui lui, avait choisi une matière facultative dans laquelle il a eu une forte note. Il est revenu ainsi à la deuxième place. De quoi montrer aux uns et les autres l’utilité d’une matière facultative si on y a compétence. Tout de même content il remercie les autorités de son école pour le sérieux et la rigueur tout au long de l’année 2019-2020. Le Directeur dudit collège, Antoine ZOSSOU n’a pas caché ses émotions. Le 1er responsable du CEG UNITÉ qui garde lui même la TleC en physique-Chimie, est très content du résultat dans son école qui a enregistré le 1er de l’Ouémé et la 1ere de l’Ouémé. Antoine ZOSSOU dédie ce résultat aux différents enseignants qui sont intervenus dans l’école au titre de l’année. “Mon souhait est que le 1er du Bénin au BAC 2021, vienne de mon école” a t’il affirmé. Engagé et décidé, Antoine ZOSSOU ne s’est pas donné de repos pendant les vacances, lui qui a toujours travaillé avec les futurs candidats, ceux de 2021. Voilà les directeurs dont a besoin le système éducatif au Bénin. La lutte commence dès le Lundi 28 Septembre, jour d’ouverture des classes au titre de l’année 2020-2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici