L’ENTRETIEN DU DIMANCHE de la chaîne Eden TV

« Les Béninois ne me connaissent pas, qu’ils cherchent à me connaître », Iréné Josias AGOSSA

« Nous sommes dans un pays où la méchanceté est gratuite, et pour s’en sortir il faut savoir vivre au cœur de l’adversité » Cette phrase étrange prononcée par Iréné AGOSSA, Président de RLC »

L’ENTRETIEN DU DIMANCHE de la chaîne Eden TV a reçu comme invité dimanche 17 Avril 2022, Iréné AGOSSA Président de <>. 53′ durant, il a clarifié la position de son parti qui s’affirme dans l’opposition à Talon et se veut être une alternative crédible au régime actuel qui pour lui est « une rupture démocratique ». « Nous nous opposons à la démocratie des systèmes. Nous sommes aujourd’hui face à la démocratie de la rupture qui n’est rien d’autre qu’une rupture démocratique  » a fait savoir Iréné AGOSSA.

Après une participation à l’élection présidentielle d’Avril 2021 dans un contexte de suprise générale et d’étonnement, Iréné AGOSSA et les militants RLC affûtent leurs âmes pour participer aux législatives de 2023 afin « que l’opposition soit présente au parlement et restaurer la confiance entre le peuple et ses institutions, entre les électeurs et les élus » dit-il.

Au cœur de l’adversité, il ne cesse de surprendre les Béninois.

Du mouvement estudiantin à la vie politique, il s’est toujours distingué par son caractère anticonformiste: ancien Directeur Général d’une structure étatique, candidat à la dernière présidentielle, chef de parti d’opposition déclaré à Talon avec en ligne de mire les législatives de 2023, Iréné AGOSSA n’a pas dit son dernier mot.
Interrogé sur son parcours, le Président de RLC répond : « Ce qui les surprend, c’est que je les susprend toujours ». Et il ajoute : « les Béninois ne me connaissent pas. Et je vais continuer de les suprendre, parce que j’anticipe, parce que je suis une valeur. Ils étaient tous sûr qu’on allait m’arrêter après ma gestion à la SONACOP et voilà je suis là, ils ne me connaissent pas. Ils disent, est ce qu’ils peuvent créer un parti, on a créé le parti, ils ne me connaissent pas. Est ce qu’ils peuvent participer aux élections législatives, d’autres disent il n’a pas de fief, si on est élu ils vont dire Talon l’a favorisé, ils ne me connaissent pas. Qu’ils cherchent à me connaître. »
Mais pour le connaître, Iréné AGOSSA dit : « J’ai vécu au cœur de l’adversité, je me suis forgé et je suis content… »
Le Président de RLC Il invite la jeunesse béninoise à venir à son école car dit-il : « Nous sommes dans un pays où la méchanceté est gratuite, et pour s’en sortir il faut savoir vivre au cœur de l’adversité. »